Hommage aux victimes et à la liberté

Mes pensées vont à Samuel Pati et ses proches, aux trois français assassinés, au cœur de la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice, et à leurs familles.

Mes pensées vont aux catholiques français qui souffrent à nouveau de ce crime sur leur lieu de culte.

Mes pensées vont aux musulmans français qui souffrent de ces crimes successifs commis au nom de leur religion

Même si nos dirigeants politiques ont trop souvent fermé les yeux sur les dérives éducatives et associatives, la France possède en elle les ressources pour mettre en œuvre les actions indispensables à l’arrêt de ces attaques, dans la fermeté et l’apaisement.

Il n’est plus question d’attendre ou de méditer sur la question, car les solutions existent, mais soyons conscients qu’elles vont prendre du temps et des moyens, car l’éducation à nos valeurs, notamment de liberté, ne se transmet pas en un jour.

Or, chacun d’entre nous, en décidant de vivre sur notre magnifique pays, doit s’engager à faire un pacte avec la liberté.

C’est parce que nous chérissons la liberté que nous vivons sur ce même territoire avec toutes nos différences.

C’est parce qu’elle nous pousse à débattre librement qu’il peut en ressortir des idées novatrices et émancipatrices.

Et, quand l’impossible semble se dresser devant soi, la liberté donne précisément la possibilité d’espérer, de se mobiliser.

Mais notre définition de la liberté n’est pas toujours facile à comprendre, car elle tolère l’irrévérence, parfois l’irrespect.

Cette liberté-là peut blesser, mettre en colère voire en rage, mais que représentent les mots et les dessins dans un pays où chacun peut vivre et s’exprimer librement ?

Face aux moqueries et aux attaques, la colère submerge, le meilleur ami est le crayon.

A vous, qui souffrez des mots des autres, pensez-y.

Créez des journaux, exprimez-vous, et même dans vos croyances, osez rester libres, ne laissez personne vous dicter vos choix.

L’une des grandeurs de la France est sa capacité à réunir des origines différentes sur le même sol, tout en permettant à chacun de vivre ses croyances ou son athéisme.

Cette liberté-là est possible à peu d’endroit sur notre planète, continuons de nous enrichir de cette spécificité française.

Et, à ceux qui souffrent d’injustices, de solitude, trouvez la force de vous saisir de cette liberté.

Observez comment les esclaves se sont défendus et ont obtenu leur liberté.

Apprenez des ouvriers qui se sont battus et ont acquis des droits.

Regardez comme les femmes se sont mobilisées et continuent de lutter pour  l’égalité.

Les combats contre les inégalités demeurent immenses pour beaucoup de français dans les crises successives que nous rencontrons.

Le désespoir gagne de nombreuses familles dans les quartiers, les usines, les hôpitaux, les écoles ou les exploitations agricoles.

L’effroi, la tristesse et la colère dominent face à la répétition de ces actes monstrueux, mais, devant l’horreur, continuons d’espérer et surtout restons libres et unis.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

fr_FR
fr_FR