Ludovic Deblois est né à Reims en 1977 et a passé son enfance dans un village de l’Oise, à proximité de Compiègne, entre plaines agricoles et massifs forestiers. Il y développa un goût prononcé pour la nature. Cette passion le nourrira au travers de nombreux voyages sur les continents africains, asiatiques et américains, au cours de pérégrinations à pieds ou dans le cadre de divers projets technologiques ou industriels. Naturellement, les questions environnementales furent au centre de ses préoccupations et il s’engagea dans la protection des océans puis le développement des énergies renouvelables. A la suite de dix années entrepreneuriat,  il décide aujourd’hui de se consacrer à l’écriture. En parallèle de la sortie de son premier roman, Les licornes aussi renaissent de leurs cendres…, il travaille sur un essai et un documentaire tandis que l’esquisse d’un prochain roman se dessine déjà dans son esprit.

Interview
Comment vous est-venue l'idée de cette histoire ?

Commencer par écrire sur des thèmes que je connais s’est présenté comme une évidence.  J’ai eu l’opportunité de côtoyer de nombreuses instances du pouvoir politique ou financier, au cœur d’institutions françaises ou étrangères. J’ai donc puisé assez naturellement dans mes pérégrinations, mes rencontres et mes expériences. 

Peut-on dire que votre roman est un roman politico-financier ?

Il m’est difficile de répondre à cette question. Tout est économique. Tout est politique. A l’évidence, j’apporte un éclairage sur la manière dont la politique et la finance forment les deux piliers du pouvoir décisionnel dans notre société. Ils régissent une partie de notre quotidien. Leurs rôles s’entre-mêlent et rajoutent de la complexité à un monde avec parfois, voire souvent, des situations inacceptables et iniques. 

Qu'est-ce que vos personnages racontent à travers leurs histoires respectives ?

Pour ceux qui ont des valeurs fortes chevillées au corps, il s’avère parfois difficile de dealer avec la complexité de notre société. Plus les rêves sont immenses, plus l’ambition est forte et plus les forces antagonistes ou prédatrices se déchaînent.  Comment évoluer dans un système hostile et au bord de l’essoufflement ? C’est sans doute une des questions auxquelles essaient de répondre les personnages du roman. 

Pourquoi avoir choisi une femme entrepreneuse ?

Je ne voulais pas que ce roman soit autobiographique. Je voulais imaginer une histoire de toute pièce et laisser la créativité s’exprimer. Passer par un personnage féminin m’a beaucoup aidé. Mais ce n’est pas la seule raison. Je trouve qu’il y a trop peu de femmes aux responsabilités et cela doit changer ! Nous vivons une époque formidable où beaucoup de schémas injustes peuvent être remis en cause. Pour autant, nous faisons souvent face à de vieux démons et nombreux sont ceux qui continuent de défendre le patriarcat tout-puissant. Alors, comme ce n’est jamais gagné, il faut continuer le combat. Avec ce personnage féminin aux commandes d’une start-up innovante, j’espère y contribuer modestement.

Vous parler des deux personnages principaux, mais vous oubliez de parler d'Olivier...

Olivier est un personnage essentiel à l’évolution de Vincent. Il raconte notre époque et j’espère qu’il étonnera quelques-uns…

Restons connectés

Pas de spam, promis.

fr_FR
fr_FR